la collection
de RUIG Jaap - Pays-Bas

Oeuvres

- THE SOURCE - One Day in a Roma Settlement in Romania - 40 min. - 2008

- The Transformation of Shit
Left side : 1 min. 34 and Right side : 2 min. 37 - 2005

- I want to be brave - 4 min. 08 - 2004

- The Power of Imperfection - 1 min. 34 - 2004

- Screening Europe - 29 vidéos - 64 min. - 2003/2004

- We and we - 1 min. 57 (boucle) - 2003

- 52 weeks - 52 vidéos - 1h 58 min. - 2000

english

Biographie

Au milieu de ses études à l’Ecole des Beaux-Arts dans le nord des Pays-Bas, Jaap de Ruig (1957) pensait : Au diable les beaux-arts ! Un matin il s’est levé et a abandonné sa maison pour aller vers le sud. Il arriva dans une ferme en France et y resta plusieurs années.
Plus tard, il a commencé à voyager comme photographe documentaire avec sa femme, l’écrivain hollandais Mariët Meester. Particulièrement des voyages en Roumanie, où ils ont vécu avec des gitans extrêmement pauvres, qui lui ont produit de vives impressions.
En 1992 Jaap de Ruig décida de retourner vers les beaux-arts, afin de réfléchir sur ce qui s’était produit lors de ses voyages. De par la familiarité qui s’est construite avec la vie animale domestique durant son séjour en France, il est devenu évident qu’il utiliserait la vie et le comportement d’animaux comme métaphore au regard du comportement humain.
Depuis 1998, la vidéo est devenue son mode d’expression. Le travail de Jaap de Ruig a été présenté en ARTE-télévision (émis en 34 pays), dans le Festival de Film et Vidéo à Kassel (Allemagne) et au Musée Reina Sofía à Madrid (l’Espagne) pendant Cine y casi cine. Novembre 2002 où il a reçu le Premio New Art 2002 à Barcelone lors du festival New Art.
Ce prix fut décerné pour une série de dix films intitulée 10 fingers. Cette série fut acquise par le Musée d’Art Contemporain de Barcelone, le MACBA.
D’octobre 2003 jusqu’à octobre 2004 Jaap de Ruig et Mariët Meester ont fait un grand tour européen, lors duquel de Ruig montra vingt-cinq fois une sélection de ses vidéos, de Lisbonne à Chisinau et jusqu’à Helsinki. Une de ses premières projections eut lieu à Paris,à l’ E.N.S.C.I. Les Ateliers, organisée par "Est-ce une bonne nouvelle".
En 2006 et 2007, son exposition personnelle The Power of Imperfection, comprenant surtout des installations vidéo, parcourt l’Europe, commençant à Berlin (décembre 2005 et janvier 2006). Les autres expositions sont : à la galerie Philip Elchers à Groningen, Pays-Bas (février 2006), au Centre pour l’Art et la Culture NOASS à Riga, Lettonie (du 23 mars au 30 avril), à la Galerie de la Cité de Tallinn, Estonie (du 22 juin au 9 juillet), au Musée d’Art Contemporain de Skopje (MOCA), Macédonie (du 21 juillet à début septembre), à la Galerie de la Cité de Sofia (SGHG), Bulgarie (du 19 septembre au 15 octobre), à la galerie Ego, Barcelone (novembre). En 2007, à la galerie Maria Cilena à Milan, et à la galerie Zé dos Bois à Lisbonne.

Biography

« I love video. It is image, sound and word. It is fantasy and realism. Video is suitable for documentaries, animation, cartoons, movies, music videos and commercials. I love it because it is a medium that easily connects with our daily existence. It is like fire, both useful and dangerous. It can cherish and desillusion. It can be democratic or surpressing, a tool in the hands of activists as well as the government... » Jaap de Ruig, décembre 2002

Jaap de Ruig : "Video and film make use of the existing reality in order to create a new reality which investigates the existing one. Anything can be recorded : suffering, death, the struggle between man and nature and between individuals. Especially in my early work animals and animal behavior played an important role as a metaphor for human life. In 2007 I made a series of life-size video installations ’The Army of split Souls’, in which I multiplied myself. It was a research of the human psyche. Each installation represents archetypal values like anxiety, loneliness or liberation. But humour is not lacking, without humour life becomes unbearable."


ˆ