les activités
 
- à la Cinémathèque de Montréal : télémétries #3, artistes et télévision

le 24 janvier 2008


à l’invitation de Vidéographe (Montréal)
commissariat de frédéric dumond

Cinémathèque québécoise
335, boul. de Maisonneuve Est, Montréal

télémétries #3, artistes et télévision présente des vidéos de vidéastes et plasticiens pour qui la télévision est une matière de réflexion et de travail. Chacun, à sa façon, arrête le flux des images, s’extrait du présent permanent de la télévision pour le réfléchir, et donner une telle résonance aux images télévisuelles qu’elles peuvent donner à penser. Chaque vidéo présentée tient ainsi une position par essence minoritaire à partir de l’« esthétique » majoritaire de ce mass média. Position critique de facto, en rupture absolue avec l’économie du télévisuel, tout entière dédiée à la logique du nombre et non à celle de l’un.
Dès qu’un artiste prend la télévision comme objet ou matière de son travail, et non quand il en copie les dispositifs, il dessine les contours d’une réflexion sur la représentation du monde, constituant ainsi, pour partie, le télévisuel comme lieu de signification, parce qu’il substitue à l’actualisation permanente que produit la télévision une temporalité, distance nécessaire à toute réflexion. Il commence alors à déterminer une grammatisation du télévisuel, l’instituant comme source potentiellement opératoire de représentation du monde. Dans un monde où le télévisuel est, indubitablement, un des outils servant les pouvoirs, réfléchir les modes de représentation qui en sont issus est un acte politique déterminant. Les artistes qui choisissent de travailler avec une matière issue de la télévision en détruisent immédiatement toute logique économique, tout déterminant téléologique, opérant alors un déplacement vers les champs de l’expérience et des idées, à partir desquels l’être peut s’écrire.

crédit photographique : © Raphaël Boccanfuso


Hakeem B
Je dis comment faire
, déc.2002, 3 min 10
couleur, sonore

David Ortsmann
une minute de silence
, 2000, 1 min
couleur, sonore

Raphaël Boccanfuso
Défendre son point de vue
, 1997
couleur, sonore

Loïc Connanski
nénesse Café
, 1995, 2 min
Adidas, 1995, 3 min
couleur, sonore

Thomas Barbey
Vitrines
, 2000, 1 min
Capital beauté, 2002, 3 min.
couleur, sonore

Germain Huby
épisode 6 et épisode 1

3 min chaque, 2000/2002
produit pour Die Nacht/la nuit de Paul Ouazan, atelier de recherche d’Arte France
couleur, sonore

Les Velikanov
some like it sugar
, 2000, 4 min
couleur, sonore

Sabine Massenet
le meuble italien
, 2003, 5 min
360 degrés de bonheur, 2003, 3 min
couleur sonore
musique Frédéric Minière

frédéric dumond
téléfiction #3
, 2003, 3 min 40
téléfiction, #5, 2005, 2 min 30
couleur, sonore

Julien Gourbeix
mes chers, ce soir
, 2007, 5 min
couleur, sonore
texte Emmanuel Adely

Christian Barani
Alleluia
, 2006, 2 min 30
couleur, sonore


et hors collection est-ce une bonne nouvelle :

Norbert Godon
Affinités électriques
, 2007, 10 min 30

Eduardo Menz
Las mujeres de Pinochet
, 14 min.

Klaus Scherübel
a sitcom

2003
couleur/sonore/sans dialogue


exposition TÉLÉMÉTRIES, artistes et télévision

 
télécharger :
télémétries #3
 
 
ˆ