la collection
GRAS Jérôme - France

Oeuvres :

- Choc - 3 min. 10 - 2004

- Gyroscopie #01 - 5 min. - 2003

- Invert 1/2 - 4 min. 45 x2 - 2003

- Ring - 2 min. - 2002

- Transfert - 4 min. 50 - 2002

- Punished - 1 min. 20 - 2002

- Loops - 2 min. - 2002

- Tubes - 1 min. 25 - 2002

- Testing - 3 min. - 2002

- La chute - 1 min. - 2002

- Crash-test - 2 min. - 2001

- Défi - 6 min.50 - 2001

Biographie :

"L’Art actuel tend vers des procédures de réinvestissement personnalisé du réel (...)". Patricia Grignone/ Art press n°269
"Micro-événements, mises en scènes et situations dérisoires, actions symptomatiques, fictions absurdes ou apparitions intempestives ?"
Mon travail se fonde sur une approche performative du réel où dérives paysagères, déambulations, traversées et vagabondages multiples fournissent l’occasion d’entrer en médiation avec l’espace, l’environnement, pour "trouver sa place", s’inscrire dans une relation.
Art de résistance à la "norme", je pratique la délocalisation, l’exploration sensible du réel en réagissant au contexte, ("L’œuvre devient une matière à réagir"/J.Sans), en systématisant transversalités et déplacements pour replacer l’"expérience" au centre de la production plastique.
Ces expériences de terrain sont l’occasion d’affirmer une posture, un positionnement (engagement) par le biais du corps, pour ébranler (questionner) notre place au sein du réel, en rejouant le monde par le jeu, en se jouant soi-même, en le dérivant, pour s’y inscrire dans la confrontation même. Il s’agit d’être attentif au quotidien (espaces de proximité), disponible au réel pour en exploiter les ressorts, l’œuvre restituant alors une mise en contact volontaire aux particularités du monde sous ses aspects divers...
Il n’y a pas de finalité précise à cette activité, sinon le souci de la perte (désappropriation)en provoquant des disjonctions, des "rencontres", des "passages", en activant des "trajectoires", des "écarts".
Ces expériences "in vivo", donnent ainsi lieu à de multiples productions plastiques : vidéos, interventions in-situ, installations qui transitent généralement par la photographie, le son, actions... et qui se trouvent "réactivées", réintroduites ou remaniées en fonction des opportunités d’expositions, de projets.


ˆ