la collection
BAGHRICHE Fayçal - Algérie

Oeuvre :

- Le sens de la marche - 5 min. - 2002

Biographie :

démarche artistique

Les images que Fayçal Baghriche met en scène dans son travail résultent d’un regard troublé par les signes du quotidien, des symptômes de défaillance bénigne sur lesquels notre regard glisse sans en relever la mesure. Ses videos, performances ou installations sont des interventions insidieuses sur le réel qui semblent relever d’un stratagème poétique.

Qu’il orchestre une composition performative pour une cinquantaine de radioréveils, qu’il mette en scène sa propre disparition derrière le bout rouge incandescent d’une cigarette ou qu’il dresse l’inventaire de tous les drapeaux du monde dont il ne garde que les étoiles sur fond bleu, Fayçal Baghriche propose une vision du monde dans laquelle histoire de l’art et culture populaire, mythologies et spectacle se côtoient et se confondent.

Partant de la figure de l’artiste démiurge et du culte actuel de la mise en scène de soi et du corps, il en propose des alternatives burlesques en faisant par exemple tourner le monde à l’envers autour de lui , en déclinant son curriculum vitae pour proposer ses compétences dans les rames du métro parisien ou en s’effondrant au milieu des allées de la Fiac. La dynamique de la chute - et de l’ascension qui la précède - occupe d’ailleurs une place centrale dans son travail. C’est notamment le cas avec Le saut dans le vide (2004) qui reprend la photographie mythique de Harry Schunk « attestant » de l’action héroïque d’Yves Klein se jetant dans le vide à Fontenay aux Roses. Mais dans le cliché retouché par l’artiste ne subsiste que le décor de cette action : la vue en noir et blanc d’une rue banale un peu triste avec au fond, un homme de dos sur son vélo. En jouant sur l’effacement de cette action artistique « historique » et sur la véracité supposée du document photographique par le biais d’une simple soustraction, il souligne ainsi la mise en scène de l’œuvre originale et interroge la capacité de l’artiste à accomplir des actions extraordinaires. Si les œuvres de Fayçal Baghriche sont d’une manière générale traversées par l’idée de disparition, elles éveillent davantage la conscience d’un monde fini dans un désenchantement lucide empreint de poésie.


ˆ