la collection
CONNANSKI Loïc - France

Oeuvres :

- 2005/2006

- 2004

- 2003

- 2002

- 2001

- 1999

- 1998

- 1997

- 1996

- 1995

- 1994

- 1993

- 1992

- 1991

- Les années 80

Biographie :

Loïc Connanski ne fait pas de concessions, ni au bien-pensant ni à la mode. Il montre qui il est, là où il est (dans son appartement, dans la ville, dans la vie). Et son réel résiste, face aux « vitraux numériques qui, petit à petit, transforment la planète en une immense cathédrale cathodique ».
Un indispensable contrepoint aux fabulations médiatiques. Il a écrit, interprété et réalisé une centaine de vidéos depuis 1991.
Annie Zimmermann. Urbanisme n°342

Au début des années 2000 : un détour dans l’univers des CD-Rom et des installations interactives. Il définit son travail : Pour moi, l’interactivité est un pas de plus du méchant capitalisme pour isoler l’homme de son prochain, c’est l’idéologie consumériste et totalitaire qui avance d’un cran dans sa colonisation des rapports humains et dans l’élimination de l’Autre. « JE CLIQUE et JE DISPOSE » en me débarrassant de toute interface humaine, source de grippage dans les rouages de l’échange de marchandises et de ralentissement des flux monétaires. Mon travail part donc du point de vue du citoyen-consommateur (comme d’habitude dindon de la farce) et du geste qui tend maintenant à le résumer : le cliquage.
Il vient de réaliser pour l’émission « MENSOMADAIRE » de Canal+ la série « ARTI-CULTURE ». Réalisation hybride en auto-filmage, mix de journalisme télévisé et de point de vue d’artiste très partial sur l’art contemporain (Palais de Tokyo, Ben, Fabrice Hyber, Emmanuel Perrotin, IAAAI, Azyle,etc ).
Se considérant lui-même et son travail comme un symptôme de l’époque, il fait donc des conférences-performances où il parle de lui-même et de son travail.


ˆ