les activités
 
- au bureau des Rencontres Internationales Paris/Berlin

au niveau du n° 1 de la rue Gustave Goublier - 75010 Paris
Cette série d’expositions, dialogues, se propose de mettre en dialogue et en espace deux oeuvres réalisées par deux artistes.
Le 21 avril 2007 de 15h00 à 21h00
frédéric dumond et Patrick Hébrard


Le bureau des Rencontres Internationales Paris/Berlin
Nathalie Hénon et Jean-François Rettig
invite
est-ce une bonne nouvelle


[être au monde]

[être au monde] fait dialoguer deux pièces vidéos,
text de frédéric dumond et
Jour de colère de Patrick Hébrard.
text est la projection d’un univers de lettres en suspension et en expansion où s’écrit un texte en mouvement, où se condensent des archipels de sens.
Jour de colère est un arrangement pour 7 moniteurs : un moment de vibrations où il est question de l’état du monde, des postures des corps et de la colère du ciel.


text de frédéric dumond
2006
édition 30 exemplaires dans la collection le point sur le i, Incidences, Marseille.
Présence du monde dans l’œil-pensée de celui qui regarde. frédéric dumond propose avec ce travail vidéo, une approche de l’inframince où se dessine par agencements fragiles les agglomérats des mots-choses de notre réalité. Du nuage indécis de l’articulation, nuage de lettres, des éléments du langage déposés selon leur présence nue et infinitésimale, il laisse apparaître, par subreption, selon un constant mouvement brownien propre à cet alphabet dispersé, les mobiles d’un réel qui ne se donne que par bribes, dans le tremblement de liaisons instantanées. Cette vidéopoésie explore les possibilités de composition/décomposition des images, non plus selon un rapport analogique à ce qui est vu, mais selon l’expérience d’un regard du langage, qui permet de voir s’esquisser dans l’éphémère de la dissémination, des présences, des liaisons, des dynamiques, qui immédiatement se dissolvent prises dans le jeu d’expansion/rétractation du trajet de la pensée. Si une image nous est donnée ici, dans cette approche, elle ne serait être autre que le mouvement centripète/centrifuge de la pensée humaine qui fait l’expérience de la survenue des phénomènes au sein de sa propre réalité.
Philippe Boisnard

Jour de colère de Patrick Hébrard
2006
Arrangement vidéo pour moniteurs
Autour de Paris tout est calme mais le fond de l’air est rouge. Rouge vibrant comme la colère. Un dirigeable surgit dans ce ciel trop lourd. Des hommes lui adressent des signaux. Leur dispositif ne sert en réalité qu’à capter, concentrer et renvoyer toute cette électricité qui est dans l’air.


crédits photographiques : frédéric dumond et Patrick Hébrard

 
 
 
ˆ