les activités
 
- SAINT-DENIS DE LA REUNION : ancien parc de l’artillerie (DDE)

2, rue Juliette Dodu
Le 17 septembre 2006


crédit photographique : © Sabine Massenet


Dans le cadre des journées du Patrimoine à la DDE

Sabine MASSENET présentera une sélection de son travail

Et un programme de vidéos d’artistes :
Artistes présentés :
Olivier PIETSCH - Robert ARNOLD - Emmanuel ADELY - Nicolas BARRIE - Pascal LIEVRE - Jérôme GRAS - David ORTSMAN - Thomas BARBEY - frédéric DUMOND

en collaboration avec l’association est-ce une bonne nouvelle


Sabine MASSENET
Je ne me souviens plus - 4 min 30 - 2002
Dans “Je me souviens”, Georges Perec dresse une liste de souvenirs fragmentaires, la plupart liés à son enfance. Une mise à l’épreuve de la mémoire afin de reconstruire le passé. Ici, des enfants mettent en avant les hésitations de la mémoire dans le processus de reconstruction d’une narration.

Téléphone arabe - 25 min - 2001
Règle du jeu :
1- Convoquer séparément une vingtaine de personnes.
2- A la première, montrer un extrait de sitcom américain choisi parmi ceux passant actuellement à la télé.
3- Elle me raconte ce qu’elle a vu et entendu devant la caméra. Je la filme et l’enregistre.
4- Passer son récit, sur un poste télé, à une deuxième personne qui à nouveau raconte « son histoire » face à la caméra, et ainsi de suite...
Des images du sitcom, retravaillées sur photoshop, sont réinsérées dans le film, au coeur du récit de chacun des intervenants. Elles se désintègrent (flous, perte de couleur, etc...) à l’instar de l’histoire qui se transforme puis disparaît . ..

Sans titre - 2 min 30
(extrait de 5 vidéos autour de la publicité 2003)
5 courtes séquences autour de quelques thèmes récurrents dans la publicité télévisuelle : la matière, le comparatif, les cheveux, le slogan... et les bouches des femmes.

Tears - 6 min - 2004
Une vidéo uniquement composée de visages de femmes, extraits de série américaines, qui au fur et à mesure se décomposent. La vidéo met en lumière les mécanismes qui amènent aux larmes, larmes théâtrales, larmes en boîte ou pour citer un poète de la Rome antique, "lacrimae rerum", larmes versées en public.

Je comprends moi aussi le langage des oiseaux - 7 min 43 - 1998
Le film est composé d’ images tirées de documentaires animaliers sur les oiseaux. Le commentaire classique de ce type de film glisse petit à petit vers un discours politique de Rosa Luxemburg de 1915, prémonitoire quant aux conséquences de la guerre de 1914-18. Guerre, sinistrement fondatrice du siècle qui s’achève aujourd’hui. J’ai réalisé ce fim en pensant à la guerre du Kosovo : “Il n’y a que les oiseaux qui voient ce qui se passe sur notre terre” dira Luan, jeune combattant de l’UCK. (“Le Monde”, 10 avril 1999).

ET AVEC :

Oliver PIETSCH
Misfit - 35 sec.
A true story - 7 min 46

Robert ARNOLD
The Morphology of Desire - 5 min. 45 - 1999
Film/Vidéo expérimental qui explore la représentation codifiée du genre et du désir dans la culture populaire, et le rapport matériel entre l’image fixe et l’image mobile en utilisant le morphing pour animer les couvertures de romans sentiment comme une danse sans fin d’un désir inassouvi.

Pascal LIEVRE
Lacan-Dalida - 6 min. 30 - 2000
Sur l’écran, l’ombre d’un homme et d’une femme interprètent un karaoké post-mortem. Un texte de Jacques Lacan issu du séminaire VII "Le transfert" est chanté sur une version électronique de "J’irai mourir sur scène" interprétée originellement par Dalida. Ce film montre l’articulation des structures de langage entre une musique populaire et un texte issu d’une des pensées les plus savantes du siècle, mais aussi mise en scène du transfert psychanalytique spectral.

Thomas BARBEY
Capital-beauté - 1 min. 28 - 2000
La beauté est une forme du capital, une valeur exponentielle, un investissement.Ce n’est plus un objet de désir mais un objet fonctionnel, homologue des objets asexués. Inversement, le moindre des objets investis implicitement sur le modèle du corps/objet de la femme, se fétichise pour que la force du désir puisse se muer en demande d’objets/signes. Ici les femmes deviennent objets, et là les objets sont sexués.

frédéric dumond
Vidéolettre#2 (Les Lilas) - 3 min - 2005
Ces vidéos sont une série de textes écrits à partir des mots d’enseignes lumineuses, affiches, signalétiques qui balisent les territoires urbains et suburbains (routes et rues, rues commerçantes, petits et grands commerces, centres commerciaux de banlieue). Les mots ont été filmés sans idée du texte au départ, mais pour constituer un corpus propre à chaque unité de tournage (une unité = un temps et un lieu de captation uniques).
Chaque texte est ensuite écrit et se succèdent alors des mots, des mouvements formant des phrases, un ensemble prenant la forme d’une lettre adressée au spectateur.

Jérôme GRAS
Défi - 6 min.50 - 2001
"L’Art est un sport comme les autres ; en conséquence, il nécessite un entraînement intensif..." Un personnage fait l’expérience douloureuse des principes de la "pensée positive"
(self-motive) au travers d’une mise en scène absurde.

Emmanuel ADELY
Le couteau entre les dents - 5 min.10 - 2004
“Le couteau entre les dents” est un appel à la révolution, c’est un tract, un pamphlet d’une rare violence, dit son auteur, un hymne situationniste dit son auteur, ou plutôt c’est ce que voudrait être “le couteau entre les dents” car comme tous les appels à la révolution “le couteau entre les dents” est plutôt d’une rare naïveté, une sorte de combat perdu d’avance admet son auteur, un acte citoyen totalement démodé pour faire de chacun de nous un homo politicus, et en cela “le couteau entre les dents” est absolument un échec, admet son auteur.

Nicolas BARRIÉ
Tommaso - 6 min - 2005
Vidéo réalisée pour le DVD "361° de bonheur". Projet initié par Sabine Massenet. Des artistes ont reçu une liste de slogans publicitaires, à eux de s’en emparer.

David ORTSMAN
Disneyland - 7 min. - 2002
A Disneyland, le Pays Magnifique, il y a Mickey, Pluto et Donald qui font jubiler les enfants, et dans Mickey, Pluto et Donald il y a les Cast Members, les jeunes que font trimer le Team Leader. C’est une histoire de Cast Member payé au SMIC au Pays Magnifique.
Une minute de silence - 1 min - 2004
Claire Chazal nous regarde, l’air angoissé, bouche ouverte, ses épaules se soulèvent et s’affaissent au rythme de sa respiration haletante, de plus en plus forte. Un minute de silence anxieux au journal télévisé.

 
 
 
ˆ