les activités
 
- 5ème édition de Yokohama VDO COLLECTION, au RedBrick

du 11 au 20 juin 2010
vernissage et performances le 11 juin à 19 heures

conférences/présentations des commissaires le 12 juin


A l’invitation de Philippe LALEU, directeur de l’institut franco-japonais à Yokohama. JAPON

5ème édition de Yokohama France vidéo collection dans le cadre du Mois de la France et du Red Brick contemporary file. Cet événement a pour but de rassembler autour d’un lieu, le meilleur de la vidéo française. 30 installations vidéos d’artistes internationaux, sélectionnés par 5 commissaires français et canadien, autour du thème "Regard étrange étranger" à la Red Brick Ware House Number 1.

consulter déroulement de l’exposition sur le site de l’Institut franco-japonais à Yokohama


Le 11 juin 2010 :

PERFORMANCE Vidéo-textuelle de frédéric dumond (création)
avec l’aide précieuse de Miho Sano
écriture textuelle et vidéo à deux langues, franco/japonais, dans une texture où le verbe (d’action) en sera le moteur.

isshougai [ấ Ố Ế з ầ ắ ấ ]
/
une vie (durée) / durant tout une vie / pendant toute ma vie
( < shukou [ ] / projet )

L’artiste performe un texte à la fois en japonais et en français. L’enjeu est d’écrire un même texte dans les deux langues, et de mettre en place un dispositif vidéo de représentation de ce dispositif d’écriture bilingue.
Il n’y a pas de traduction.
Il y a application d’un processus d’écriture dans deux langues absolument hétérogènes. Ce qui a lieu, alors, est la modification du processus d’écriture dans une langue et dans l’autre, en fonction des caractéristiques de chacune.
La vidéo est l’élément qui réunit dans un même espace deux zones de langages, de modes d’être.


Du 11 au 20 juin 2010 :

EXPOSITION : Étrange étranger

Alex POU. France
GRAND CAPRICORNE - 34 min. – 2009
Avec : Raphaël Defour et Frédéric Guérin
Son et image : Alex Pou
Musique : Gérôme Nox

Le film s’inspire librement de la véritable histoire de Knud Victor, un ermite du Sud de la France vivant dans la forêt. Knud Victor entend tout, des vers creusant les arbres aux météorites rentrant dans l’atmosphère. Sa machine interne est déréglée. Son écoute cannibalise sa vision du monde. Il est sur un chemin sans issue.

Hakeem b. France/Algérie
Thank you for all - 3 min 57 - 2006

"Thank you for all" est une pièce ironique, bercée d’illusion, de glamour qui prend sa source au sein de notre société. ’Thank you for all’ se joue de nos envies, de nos fantasmes et ramène très vite à la réalité, aux difficultés que nous rencontrons tous les jours. L’installation pose la question de la place de l’individu dans nos sociétés occidentales et quel est le prix du "the dream to come true".

CARTE BLANCHE à Stephen SARRAZIN . France/Canada
Création d’une installation : Titre provisoire : ’Don’t look now/ Face to the wall’

Toujours inspiré du personnage Padme de Star Wars, des tableaux du peintre Danois Hammershoi, des dispositifs de Thierry Kuntzel, et des films de Nicolas Roeg et Ingmar Bergman, Face to the Wall se compose de deux images de femmes, de dos, l’une qui regarde vers le mur, l’autre vers l’extérieur, pendant que se noue un dialogue de pensées sonores, réalisées à partir d’extraits cités de films, chansons, entretiens, confessions.


Mandala
Sara MILLOT

6min20, couleur, sonore, 2010.

Le territoire ne précède plus la carte ni ne lui survit. C’est désormais la carte qui précède le territoire, et s’il fallait reprendre la fable, c’est aujourd’hui le territoire dont les lambeaux pourrissent lentement sur l’étendue de la carte. Les vestiges du réel subsistent, çà et là, dans les déserts qui ne sont plus ceux de l’Empire mais le nôtre. Le désert du réel lui-même.
(extrait de Simulacres, Jean Baudrillard)

Intérieur-jour
Julien GOURBEIX

8min50, couleur, sonore, 2010

Déambulation expressive dans des décors de cinéma. Le regard dérive, à la recherche d’éléments signifiants qui désamorcent la fiction sans recourir au seul constat documentaire. In-situ, les murs de la fiction tombent et entraînent dans leur chute toute perspective réaliste.

A Center of the World
Oh Eun LEE

9 min 45 sec - 2009

Ceci est l’histoire d’une jeune femme. Elle est en train d’aller à la gare pour prendre un train. On entend ses pas. On suit sa pensée. On suit son trajet : elle va reconquérir son amour disparu. On a déjà entendu ce genre d’histoire et on sait comment cela fini.

 
 
 
ˆ