les activités
 
- au Muséum de Lyon

Cité Scolaire Internationale Lucie Aubrac - 2 place de Montréal - 69007 Lyon-Gerland
Les 16, 17 et 18 novembre 2007


à l’invitation de Gaëlle Assier, commissaire de l’exposition

site du Museum


La belle bête ?

Une programmation vidéo proposée par la Galerie Pascal Vanhoecke et l’association est-ce une bonne nouvelle

Dans les années 60, l’apparition simultanée de la télévision dans les foyers et des premiers appareils permettant de s’approprier les pratiques de la vidéo provoquent une réflexion simultanée des penseurs de l’image et des artistes, qui s’emparent rapidement des outils leur permettant d’explorer et de critiquer le regard humain au sens large. Dans les vidéos présentées ici, les regards ironiques et oniriques portés sur les animaux, mais surtout sur les rapports entretenus par l’homme avec la figure animale offrent une extension décalée aux réflexions abordées pendant l’évènement Label bêtes.

Doués de raison, doués de société, les animaux sont-ils encore nos monstres ou notre reflet naturel ?

Les œuvres sont proposées en boucle sur moniteur.


est-ce une bonne nouvelle propose :

Laurent SFAR et Christophe PERUCCA
Supermâché - 6 min. - 2004/2005

« Le film Supermâché initie un cycle de courts-métrages sur “la nature des bêtes”. Pour cet épisode, le héros est un sanglier. Pour autant notre film n’est pas un film sur les sangliers car au sens large notre travail porte sur la vieille confrontation Nature/Culture qui, ces derniers temps, semble bien remuée (OGM, clonage, circulation et disparition des espèces, grippe aviaire, vache “folle”...). Ce court film est organisé autour d’un repas déposé sur une nappe à même le sol, comme oublié. Est-ce un piège, un appât ? La question reste en suspens, d’autant plus que l’ensemble attirant et soigné éveille l’appétit... »

Pascal LEROUX
Fish out of water, Passage#3 - 1 min. - 2004

« Mon poisson rouge est en pleine forme ??? » Constat humoristique de l’artiste qui démontre que l’homme ne peut s’empêcher d’interpréter les inimaginables talents des animaux.

Jaap de RUIG
We and we 1 min. 57 - 2003

La main gauche de l’artiste nage avec insouciance quand la main droite apparaît subitement comme un prédateur impitoyable... Dans cette série qui choisit d’explorer les comportements animaux comme reflet des comportements humains, la main droite représente la prédation de l’homme sur l’homme, et l’injustice des caprices du destin.

I want to be brave - 4 min. 08 - 2004

L’impossible, il recommence, inlassablement sa périlleuse ascension d’un arbre dont on ne perçoit ni les racines, ni la cime. L’espoir, la chute, le recommencement forment un cycle incarné par la main humaine, dans une interprétation teintée de cynisme.

The Power of Imperfection - 1 min. 34 - 2004

Des centaines d’oiseaux volent au milieu de paysages montagneux... représentés par une main unique, ils volent d’une seule aile, pour mieux symboliser l’incroyable capacité humaine à surmonter le handicap, à le sublimer parfois, au-delà de l’absence ou du manque qu’il peut représenter dans un univers d’idées reçues.


Gaëlle Assier propose :

Transhumance / Fanny Adler
2005 / 4min20 / couleur / son
Avec l’aimable autorisation de Fanny Adler

Géographie du monstre / Marion Lachaise
2007 / 5 min. / noir et blanc et couleurs
Avec l’aimable autorisation de Marion Lachaise

Wolves / Stephan Reusse
1994 / 8 min / couleur / muet
Galerie Pascal Vanhoecke

Ten seconds a day / Claudia Terstappen et Greg Wallis
2004 / 22 min. 17 s / couleur / son
Galerie Pascal Vanhoecke

Bob’s legend / Robert Gligorov
1998 / 8 min. 53 / couleur / son
Galerie Pascal Vanhoecke

 
 
 
ˆ